Contact

Pierre-Mong LIM

Doctorant
Université Jean Moulin Lyon 3

tgbre@yahoo.com

Résumé de la thèse

Langue écrite nationale, communauté imaginée et modernité sont les trois thèmes à partir desquels se déploie la recherche, au croisement de l’analyse historique de la création de nouvelles langues nationales au moment où s’effondre l’Empire et d’une critique théorique de la constitution de nouveaux sujets écrivant et parlant.

Publications

(traduction) Jon Solomon, “Another European Crisis ?!” et Loredana Polezzi, “Disrupting Europe : Polylingual Models and Common Selves”, EIPCP (The European Institute for Progressive Cultural Policies), A Commonality that cannot speak : Europe in translation, 2013. (De l’anglais en français)

« Le panda hypocrite : sinité, studio d’animation et discours orientaliste postmoderne » in Transtext, 6, 2011.

(traduction) Karatani Kôjin, Kindai Nihon Bungaku no Kigen (Les origines de la littérature japonaise moderne), en collaboration avec Hosoi Ayame (IETT, Université Jean Moulin) (En cours).

Communications

21-22 Mai 2014

“La voix d’or dans le séminaire”, Cixéminaire les Quarante Vies du Centre d’Études Féminines et de Genre (Actes de lecture), Université de Paris 8 et Archives Nationales de France, Paris.

2013

Juillet: “Bare hand writing: of Chinese unwriting”, Except Asia: Agamben’s work in transcultural Perspective, Concentric: Literary and Cultural Studies, Taipei. Juin: “Transmigration, Hélène Cixous’ letters from beyond the grave: Cambodian refugees as mourners”, The third Asian Conference on Cultural Studies 2013, IAFOR, Osaka.

Janvier 2012

« Political Refugees from French Indochina : Questioning the Time of Citizenship », Colloque inaugural Migration et Citoyenneté, Mutation, Métissage, Multilinguisme (MC3M), en collaboration avec le Hong Kong Advanced Institute for Cross-Disciplinary Studies, Lyon.