photo

Contact

Gwendoline KOUDINOFF

Doctorant
Université Jean Moulin Lyon 3

gwendolinekoudinoff@gmail.com

Mots Clefs

Julia Margaret Cameron

Lady Clementina Hawarden

Henry Peach Robinson

Oscar Gustave Rejlander

Lord Alfred Tennyson

Lewis Carroll

Photographie

Peinture

Histoire de l’art

Tableaux vivants

Pictorialisme

Préraphaélisme

Science

Poésie

Littérature

Flou artistique

Portrait

Ere victorienne.

Résumé de la thèse

Autour du pictorialisme de l’ère victorienne : les tableaux vivants de Julia Margaret Cameron et de ses contemporains (Lady Clementina Hawarden, Henry Peach Robinson, Oscar Gustave Rejlander).

L’enjeu principal de ce sujet concerne l’élévation de la photographie au rang d’un art qui concurrencerait la peinture et qui serait pleinement reconnu par le monde intellectuel de la Grande-Bretagne de l’ère victorienne. Du temps où la photographie fut découverte au XIXème siècle, cette dernière se vit cantonnée dans le domaine de la science et était donc utilisée à des fins documentaires. Malgré la réticence évidente de peintres qui dénigraient la photographie comme un procédé machinal n’étant guère le produit d’un effort esthétique, une poignée d’artistes au cours de l’ère victorienne souhaitèrent dans ce climat hostile prouver leurs talents d’artistes par le biais de l’art photographique. Parmi eux l’on peut citer Julia Margaret Cameron ainsi que ses contemporains Lady Clementina Hawarden, Henry Peach Robinson, Oscar Gustave Rejlander.

Diplômes

MASTER : Master recherche, LLCE, Etudes anglophones, Université Lyon 3, 2012.

LICENCE : Licence, LLCE anglais, Université Lyon 3.

Langues

Français
Anglais